La Chlamydia : comment prévenir cette maladie?

La Chlamydia : comment prévenir cette maladie?

Dans les pays occidentaux notamment en Europe et en Amérique du Nord, la maladie sexuellement transmissible la plus fréquente est la Chlamydia. Une bactérie nommée Chlamydia trachomatis est responsable de cette infection. Au cours des 15 dernières années, le nombre de personnes atteintes par cette IST n’a cessé d’augmenter.

Dans la majorité des cas, ce sont les adolescents et les jeunes, âgés de 14 à 25 ans, qui sont les plus touchés. En moyenne, elle est plus fréquemment dépistée chez les femmes que chez les hommes. Mais que doit-on faire pour la prévenir ?

Causes de la maladie

La bactérie responsable de la chlamydiose se développe et se transmet rapidement par les échanges de liquides biologiques par voie orale, vaginale ou anale non protégée ou encore par le contact des muqueuses. Cependant, le cunnilingus est rarement considéré comme son facteur de propagation.

Les mères enceintes qui sont atteintes par la maladie chlamydia peuvent aussi la transmettre à leurs bébés. La transmission de l’IST ne se passe pas cependant pendant la période de grossesse, mais plutôt au moment de l’accouchement. Mieux vaut dans ce cas prendre des précautions si on sait qu’on porte la maladie au moment de la gestation pour optimiser la prévention chez le bébé.

Prévention, consultation et traitement

La prévention de la Chlamydia est similaire à celle qu’on doit toujours faire pour éviter n’importe quelle autre infection sexuellement transmissible. Cela commence par la protection lors des rapports sexuels en utilisant des contraceptifs divers (préservatifs masculins, préservatifs féminins, digues dentaires, etc.).

Il est par ailleurs nécessaire de toujours bien nettoyer et désinfecter les accessoires sexuels après usage. Dans la mesure du possible, il faut éviter de partager des sextoys comme les oeufs vibrants, les godes et autres jouets sexuels qui pourraient se trouver contaminer par la bactérie.

Ces premiers gestes simples de bon sens permettent de limiter grandement les risques de contamination par l’infection Chlamydia.

Consultation

Pour ce qui est de la consultation, il ne faut pas attendre d’avoir des symptômes pour voir le médecin. D’ailleurs, de nombreuses Chlamydia sont asymptomatiques surtout chez les hommes.

Une consultation auprès d’un médecin ou d’un spécialiste et la réalisation d’un test de dépistage est nécessaire dès lors qu’il y a eu un rapport sexuel non protégé ou à risque. Seul le test de dépistage permettra de savoir si la personne est porteuse de la maladie ou non.

La Chlamydia étant considérée comme une infection silencieuse, l’apparition des symptômes peut prendre du temps. Il est possible que l’apparition de symptômes soient tardives ou liée à des complications plus importantes.

Traitement Chlamydia

Si la prévention n’a pas suffi ou a été oubliée et que l’infection a été contractée, il faut savoir que la Chlamydia se traite rapidement et efficacement par la prise d’antibiotique. Dans ce cas, le médecin peut prescrire de l’Azithromycine.

Le traitement journalier nécessaire est de 1 g de ce médicament. On doit alors prendre en une seule fois soit 4 comprimés de 250 mg soit 2 comprimés de 500 mg. L’idéal est de le prendre pendant ou après le repas.

L’une de nos missions médiatiques est de contribuer à la prévention et à une meilleure information concernant les problèmes majeurs de santé qui touchent les femmes.