Qu’est-ce que l’ostéopathie :

Qu’est-ce que l’ostéopathie :

18 octobre 2018 Non Par Sarah Palin

L’ostéopathie est une pratique offrant de nombreuses possibilités et une vision de la médecine différente. Voyons plus en détail de quoi il en retourne et les différentes techniques de manipulation qui existent.

Définition et concepts de l’ostéopathie :

L’ostéopathie est une médecine manuelle qui vise à rétablir la fonction du corps en traitant les causes des douleurs et des symptômes. Pour atteindre cet objectif, l’ostéopathe s’appuie sur ses connaissances pointues en anatomie, en physiologie et sur la finesse de sa palpation pour travailler la position, la mobilité et la qualité des tissus qui composent le corps humain.

Les concepts de l’ostéopathie reposent sur trois principes fondamentaux :

  • Le corps est plus que la sommes des différentes parties. Toute action sur une partie du corps aura des conséquences sur l’ensemble du corps.
  • Le corps est capable d’auto guérison, mais quand il est malade, ces systèmes peuvent rester bloqués.
  • La structure et la fonction sont directement et réciproquement interreliées. En d’autres termes, si la structure est touchée, la fonction en pâtira forcement. Par exemple : si une articulation est touchée par de l’arthrose (l’os est déformé structurellement), l’articulation ne pourra plus produire sa fonction (bouger correctement).

Sur cette base conceptuel, l’idée de guérir d’une maladie avec l’ostéopathie se fait en manipulant la structure comme les vertèbres, et vont affecter directement la mobilité de celle-ci (la fonction).

Par exemple : si le patient souffre de tendinite, il ne suffit pas de lui fournir des médicaments, il faut aider les structures mis en cause pour que le corps puisse mieux fonctionner et être prêt à guérir. Pour trouver un ostéopathe proche de chez vous, vous pouvez visiter l’annuaire officiel des ostéopathes en cliquant ici.

La manipulation ostéopathique :

   Les techniques actives : c’est ce à quoi la plupart des gens pensent quand on entend « manipulation musculo-squelettique ». Avec l’aide de l’ostéopathe, le patient effectue une série de mouvements en relation avec la pathologie traitée. Ce n’est pas comme en kinésithérapie, où l’exercice consiste à renforcer ou à étirer la zone : les exercices prescrit par un ostéopathe visent plutôt à stimuler les processus d’auto guérison du corps, et peuvent être effectué sur des zones bloqués très à distance de la zone qui a première vue semblait problématique.

   Les techniques passives : ce sont les techniques les plus exigeantes pour le praticien puisque le corps du patient est déplacé par le praticien lui-même. Un peu comme du massage, mais effectué de façons rythmiques.

   Les techniques de contre-déformation : les spasmes musculaires inhérent à tout trouble musculosquelettique sont attribués à des réflexes nerveux qui déchargent en continu de l’électricité dans un muscle, de sorte que le muscle est en permanence tendu. Pour réaliser ces techniques un ostéopathe mettra le muscle dans sa position de plus grand confort où celui-ci est le plus relâché et appliquera une pression sur les points douloureux.

   Les techniques de cracking : Ce sont des techniques qui à première vue peuvent faire peur. Cependant si ces techniques sont effectuées par un praticien chevronné, il n’y a pas de risque puisqu’elles engagent les articulations sur une très faible amplitude. Après avoir évalué la mobilité de l’articulation l’ostéopathe appliquera un geste technique rapide afin de la débloquer.

Vous en savez désormais bien plus sur l’ostéopathie et ses techniques, avez-vous déjà consulté un ostéopathe ?