Pratiquer le paddle gonflable est aussi une activité féminine :

Pratiquer le paddle gonflable est aussi une activité féminine :

29 avril 2019 Non Par Sarah Palin

Intéressons-nous à une activité très convoitée et appréciée par les femmes : le stand up paddle.

Vous vous dites certainement qu’il s’agit d’un sport réservé aux habitants de la côte ou à celles qui ont de beaux espaces de rangement dans leur maison. Détrompez-vous mesdames ! Il est possible, même en vivant dans un petit 25 m² dans la capitale, de s’équiper de votre matériel ! Et ainsi pouvoir profiter et vous délecter des plaisirs que ce sport détente peut offrir et de ses nombreuses autres qualités.

Qu’est ce que le stand up paddle (SUP) ?

Pour celles qui découvrent le stand up paddle, c’est une activité qui consiste à se tenir debout sur une planche et sur l’eau avec l’assistance d’une pagaie pour vous mouvoir. Le paddle est une planche plus large que la planche de surf et qui permet de faire des activités plus variées. Le stand up paddle peut vous permettre de faire des randonnées sur l’eau, des courses de paddles entre amis ou en compétition, du yoga, du renforcement musculaire, du surf (appelé paddle-surf) qui demande des techniques différentes ou encore de la pêche.

Quel paddle choisir ?

Il faut savoir qu’il existe des planches rigides et des paddles gonflables, c’est pourquoi nous avions envie de vous parler de cette activité car elle est de plus en plus accessible grâce à ces derniers.

Nous souhaitons vous décrire les éléments importants qu’il faut connaître pour bien choisir son paddle gonflable lorsqu’on est une femme. Dans cet article, nous favorisons ce choix puisqu’un paddle gonflable est plus léger, plus maniable, plus facile à entreposer et à transporter qu’une planche rigide. Il est important de rester vigilant sur ces critères puisque toutes les planches ne se valent pas. D’ailleurs à ce propos, nous vous proposons de consulter ce blog qui décris avec précision les différents modèles proposés sur internet.

La taille de la planche de paddle gonflable

Vérifiez bien les dimensions de la planche. Pour les petits gabarits (c’est-à-dire nous les filles) il est conseiller de ne pas dépasser une certaine longueur de paddle (3m30), sinon la planche sera difficile à manier et le plaisir de naviguer dessus sera vraiment réduit. Faire du sur-place alors que votre partenaire de glisse est à l’autre bout du lac ce n’est pas très agréable.

L’épaisseur du dropstitch (c’est la matière à l’intérieur du matelas) ne doit pas être au maximum pour les femmes (c’est-à-dire 15 cm), il est préférable de prendre du 10 ou du 12 cm pour avoir un bon niveau de flottabilité.

Le poids de la planche de paddle gonflable

Autre donnée qui détermine le choix d’un paddle gonflable pour une femme est le poids de la planche gonflée, mais aussi et surtout le poids du kit dans sa globalité. Il est important de ne pas vous retrouver avec une planche de plus de 15 kg, elle deviendra assez vite très lourde.

Choisir un bon sac de transport y ranger votre matériel et votre matelas plié est déterminant également pour éviter de vous user dans les dunes ou simplement traverser la plage et être exténuée du transport de vos affaires.

Le design de la planche

Ce n’est pas le critère le plus important, mais tout de même il faut bien avouer que certains constructeurs nous font beaucoup de charme. Des planches aux couleurs flaches, bien rose et bien tonique comme on les aime. On apprécie le geste.

Petit exercice à pratiquer sur votre planche

Si le stand up paddle est l’une des activités idéales pour améliorer notre ceinture abdominale (elle permet de mettre en application notre formule présentée ici), elle est aussi excellente pour le galbe de notre fessier et le renforcement musculaire de nos cuisses et nos bras. Autant dire qu’il s’agit des parties de notre corps qui sont particulièrement délicates et compliquées à travailler à la salle.

Pour travailler ces parties du corps avec un paddle, rien de plus simple. Il suffit de monter sur votre planche, de rester d’abord en équilibre, puis de naviguer à un rythme régulier. Vous savez le 1…2…1…2… pendant une demi heure en poussant sur les cuisses et en mettant des coups de pagaie sur ce rythme, non seulement vous allez vite avoir terminée le tour du lac, mais aussi et surtout vous allez, sous le poids de l’effort des bras et pour la propulsion, légèrement plier les genoux (à l’image d’un petit squat).

La répétition de ce mouvement mélanger à l’effort qu’il faut pour pousser l’eau, vous obtenez un exercice parfait qui sollicite :

  • vos abdos par l’équilibre,
  • vos bras pour la traction dans l’eau,
  • vos cuisses et l’ensemble de vos jambes pour favoriser la propulsion.

Si cela parait difficile à lire, ne vous découragez pas et surtout rappelez vous que l’environnement autour de vous favorise l’effort et la diminution de la douleur. Rien à voir avec le miroir moqueur de votre salle de sport, cette fois le décor est tout autre, des arbres, le cliquetis de l’eau, le vent, autant d’éléments qui deviennent vos alliés pour progresser.

Rappelez-vous que le stand up paddle est un sport accessible grâce aux technologies de planches pliables et gonflables. Vous pouvez bien entendu laisser glisser vos petits doigts sur vos claviers afin de nous indiquer en commentaire si vous aussi vous faites du stand up paddle et quel est votre équipement et vos activités préférées sur l’eau.